Responsabilité numérique des entreprises

HomeLe reconditionné

Tout savoir sur la Responsabilité Numérique des Entreprises


Déchets numériques, augmentation des objets connectés, massification de la récolte des données personnelles, illectronisme ;  l’univers numérique comporte bien des aspects et des enjeux dont les risques sont encore trop peu connus des entreprises. 

La Responsabilité Numérique des Entreprises, aussi appelée RNE, est donc un outil majeur à prendre en main pour appréhender ces problématiques d’aujourd’hui et de demain. 

La RNE reste encore peu connue en France mais elle a été inspirée du concept anglo-saxon de Corporate Digital Responsibility. On cherche à réconcilier deux mondes assez différents : le numérique et la responsabilité sociale des entreprises (RSE). 

Mais qu’est ce que  la Responsabilité Numérique des Entreprises exactement ? Comment la met-on  en place dans son entreprise ?  En quoi s’articule-t-elle autour de la RSE ? On vous livre quelques pistes de réflexions pour prendre conscience des impacts du numérique.


Matériel informatique et objets connectés vus du dessus, posés sur une table

Qu’est-ce que la Responsabilité Numérique des Entreprises (RNE) ? 


Le numérique évolue à une vitesse grand V. Il en découle de nombreux avantages mais aussi des dangers et des conséquences imprévues

Quelle éthique adopter face au traitement des données personnelles ? Quel est l’impact de son produit sur le long terme ? Y a-t-il une fracture numérique dans votre entreprise ? 

Voilà des questions que la RNE pourra éclaircir.

La Responsabilité Numérique des Entreprises se définit comme la prise en considération des impacts de l’usage du numérique sur : 

- Les travailleurs et travailleuses

- Le modèle économique

- L’environnement

D’après la Plateforme RSE, qui a déposé son 1er avis sur la question le 6 juillet 2020, la RNE est “un déploiement nouveau et incontournable de la RSE qui se fonde sur les mêmes principes de redevabilité, d’éthique et d’échanges avec des parties prenantes.”

L’objectif de la Responsabilité Numérique des Entreprises est donc de guider les entreprises dans le respect de 4 procédures fondamentales sur le plan numérique, à savoir : 

- La création de nouvelles technologies et la collecte des données

- Les processus de décisions

- Les analyses d’impact

- Les perfectionnements technologiques

Les 3 piliers de la RNE 

La gestion des données 


On ne s’en rend pas forcément compte, mais il existe des risques et des enjeux plus ou moins importants lorsque l’on détient des données privées en tant qu’entreprise. En plus de perdre la confiance de ses client·es si leurs données venaient à être divulguées malencontreusement, un usage non conforme à la RGPD peut impliquer de lourdes sanctions.

Ces informations sont nécessaires lorsqu’il s’agit d’avoir une meilleure connaissance de vos client·es. Mais il faut faire attention à bien respecter la vie privée de chacun·e. 

La Ligue des Droits de l’Homme (LDH) souligne que les avancées numériques ont de nombreux avantages comme l’accès à l’information mais elles peuvent aussi devenir “des outils de surveillance et d’oppression”. 

La RNE permet de se poser plusieurs questions quant aux données récoltées:

- Quelles sont les données gérées, produites et valorisées

- Quel est votre contexte juridique face à l’exploitation de ces données?  

Il est important de se poser ces questions pour être dans une démarche de transparence, de confiance, tant avec vos salarié·es que vos client·es. 

Photo en gros plan des données privées recueillies par un site internet.

Les enjeux liés aux impacts environnementaux 


Le numérique, même s’il semble  immatériel, a des impacts environnementaux bien réels. L’empreinte carbone du numérique est non négligeable, entre les ressources nécessaires à la fabrication et son utilisation qui émet des GES (Gaz à Effet de Serre).

Selon l’ADEME, les GES émis par le secteur numérique représentent entre 2% et 4 % de l’ensemble des GES mondiaux. Et ce chiffre est en constante augmentation.

La RNE incite à quantifier ses impacts numériques en analysant 4 indicateurs : 

- Les émissions de GES

- La consommation d’eau

- La consommation d’énergie

- Les ressources abiotiques

L’entreprise a une responsabilité environnementale sur chaque étape de la chaîne de valeur, que ce soit la conception, l’utilisation ou la fin de vie du produit. Cette analyse permet de voir les points à changer, de recourir à l’éco-conception et de s'inscrire dans une démarche d’amélioration continue. 

L’impact numérique se mesure sur les produits mais aussi en fonction : 

- Des fournisseurs 

- Des sous-traitants

- L’usage fait par le ou la client·e final·e ; ces dernier·es doivent être informé·es de l’impact environnemental engendré


La RNE, en plus de permettre une prise de conscience de l’empreinte numérique, remet en question les usages technologiques au sein de l’entreprise. 

Comment votre entreprise appréhende-t-elle la transition numérique et les impacts qui en découlent ? Ce genre de question montre bien l’intérêt de mêler RNE et RSE, tant d’un point de vue stratégique que pour son image de marque.


Ordinateur portable ouvert, à droit de l'image, avec un affichage de différentes données

Les enjeux liés aux impacts sociaux


Le dernier pilier de la RNE est l’impact social du numérique. Crée-t-il des fractures au sein de votre entreprise  dues à une exclusion ou de l’illectronisme ? Les services publics sont un bon exemple de cette non inclusivité puisque certaines personnes ont du mal à y avoir accès. 

Selon la Mission Société Numérique, 13 millions de Français·es ont été exclu·es numériquement en 2017.

Et on l’a bien vu lors des divers confinements, le numérique a radicalement changé notre rapport au travail et aux services. 

Plusieurs problématiques sont liées à cette transition numérique comme: 

- L’ubérisation de certains métiers

- Le statut des travailleur·euses des plateformes et leur précarité

- Le respect de la vie de chacun·e et le “droit de déconnexion”

- La cybersécurité


De même, de nombreuses remarques quant au racisme des algorithmes ou des Intelligences Artificielles (IA) ont fait surface ces dernières années. 

La responsabilité de son entreprise ne s’étend donc pas seulement au traitement des données ou à son impact carbone. Il faut également faire attention à l’inclusion de toutes et tous. 

La Responsabilité Numérique des Entreprises pose plusieurs questions qui peuvent vous aiguiller: 

- Quel est l’impact de la transition numérique dans la vie interne de votre entreprise? 

- Que change le numérique dans la relation salarié·es-entreprise

- Comment réagissez-vous face à la fracture numérique? 

Le pilier social du numérique est sans doute le plus compliqué à appréhender car il faut garder en tête l’objectif d’être inclusif. Pour cela, il est possible de faire des formations au sein de l’entreprise, par exemple. 

La Responsabilité Numérique et la Responsabilité Sociale des Entreprises 


Le numérique a des impacts environnementaux et sociaux, il va de soi de vouloir concilier la RNE et la RSE puisque les deux se complètent et se renforcent. 

Les enjeux communs de la RSE et RNE sont : 

- éthiques 

- temporels

- démocratiques

L’idée des deux démarches est d’être responsable, tant sur la partie environnementale que sociale. Que ce soit la RNE ou la RSE, on retrouve les mêmes principes de transparence, d’éthique et d’échanges.

Ça veut dire quoi être numériquement responsable ?


Après avoir analysé les 3 piliers de la RNE, qu’est-ce qu’on fait pour être numériquement responsable ? 

Tout l’enjeu est de répondre à des objectifs en faveur de la soutenabilité. Être numériquement responsable veut donc dire avoir une responsabilité

- Réglementaire qui est liée à la protection des données privées, du RGPD et des réglementations sectorielles

- éthique qui est liée aux logiciels concernant l’IA

- sociétale en fonction de la gestion des données, à leur partage et à l’inclusivité

- environnementale par rapport à l’utilisation des données et la prise en compte des impacts environnementaux qui découlent des activités de l’entreprise

Être numériquement responsable revient avant tout à prendre conscience de ses impacts numériques, de l’éthique vis-à-vis des données et de tout mettre en œuvre pour l’inclusivité de toutes et tous.

Les 3 piliers de la RNE se déclinent donc sous 3 axes : 

- Le respect de la vie privée des employé·es et des engagements de l’entreprise

- Le déploiement de l’IA et l’automatisation, sans oublier de garder les individus au coeur de l’entreprise

- La digitalisation pour le bien-être et l’inclusion des salarié·es. 


Homme assis devant un ordinateur portable ouvert avec un bureau en bois et un bouquet de fleurs à gauche

6 recommandations de la Plateforme RSE pour être numériquement responsable

La  sobriété 

La sobriété est la stratégie la plus efficace pour réduire ses déchets numériques et son empreinte carbone. 

Pour cela, rien de plus simple : 

- Misez sur l’éco-conception

- Faites attention à la durée de vie de vos produits

- Privilégiez une flotte IT reconditionnée pour votre entreprise

- Analysez et quantifiez vos impacts pour voir les points à changer

Grâce à la sobriété, la technologie se met au service de la transition écologique. 

La gouvernance 

La RNE promeut la transparence, il est donc important de la mettre en œuvre. Pour construire une gouvernance engagée : 

- Incluez des indicateurs pour évaluer votre RNE dans vos déclarations de performances extra-financières 

- Intégrez le numérique dans le dialogue social

- Inscrivez les bonnes pratiques d’utilisation du numérique dans des chartes

Ces actions permettent de créer une gouvernance digitale consciente, éthique et responsable.

L’information 

Pour que la RNE soit la plus efficace possible, il est primordial de la déployer largement grâce aux formations et à l’information. Que ce soit au sein de l’entreprise, dans les TPE ou les PME, il faut former aux impacts potentiels du numérique quant au droit privé, à l’environnement et aux questions sociales.

L’inclusion 

Afin que le numérique soit réellement inclusif dans votre entreprise : 

- Développez une équité digitale en prenant en compte les remarques et  les conseils de vos salarié·es

- Faites des courtes formations pour leur apprendre à utiliser certains outils

- Favorisez le partage volontaire des données.

Les nouvelles formes de travail

La digitalisation actuelle met en place de nouvelles formes de travail, il est important d’y rester ouvert tout en comprenant les problèmes liés à l'émergence de ces nouveaux modes de fonctionnement. 

Une prise de conscience est nécessaire par rapport aux : 

- Nouvelles relations managériales

- Nouveaux métiers et de leur statut parfois précaire 

- Conditions de travail liées aux métiers du numérique, de près ou de loin.


On le voit, avec la croissance du numérique, il devient primordial d’avoir une gestion des impacts, qu’ils soient environnementaux ou sociaux. La Responsabilité Numérique des Entreprises s’inscrit donc dans ce vœu d’encadrer le numérique, un outil à double tranchant. 

rzilient, votre partenaire iT, vous accompagne vers un numérique responsable, véritable enjeu RSE, en vous proposant du matériel iT reconditionné. Nous répondons à vos besoins numériques tout en mettant en avant les valeurs d’intérêt collectif, de respect des droits humain

Écrit par
Rzilient
Inscrivez-vous à la newsletter de la résilience.

Disposez dès maintenant des clés de lecture de l'innovation durable et découvrez les outils de l'entreprise résiliente de demain.

Découvrez dès maintenant les outils de l'entreprise résiliente de demain.

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.