Le reconditionnement selon un des leaders du marché français

AccueilGreen iTMatériel reconditionné

La prise de conscience écologique s’accompagne d’une nécessité de consommer autrement, de façon plus responsable. De plus en plus populaire, la solution du reconditionnement participe concrètement à cette dynamique de transition vers une économie plus respectueuse de l’environnement. Aujourd’hui, nous nous intéressons à un acteur français du domaine, qui propose des appareils entièrement reconditionnés dans l’ouest de la France : Largo !

Un processus de reconditionnement exigeant

En pleine explosion depuis plusieurs années, le marché de reconditionné représente aujourd’hui environ 10 % des ventes de téléphones portables sur le territoire français. Implantée à Sainte-Luce, commune située à quelques kilomètres de Nantes, Largo fait partie des acteurs incontournables de ce secteur qui séduit un nombre croissant d’acheteurs, attirés par des produits plus responsables sur le plan écologique, mais aussi plus abordables que les offres disponibles sur le marché du neuf.

Pour réussir à se hisser dans le peloton de tête du secteur de son secteur, avec 14 % du marché, Largo s’est appuyé sur son ingrédient (presque) secret : un processus de reconditionnement maîtrisé de A à Z, qui garantit la qualité des produits remis en vente.

À son arrivée dans l’usine de reconditionnement, chaque produit, qu’il s’agisse d’un smartphone, une tablette ou un ordinateur, est pris en charge par un technicien. Après avoir reçu un grade de reconditionnement, destiné à renseigner le futur acheteur sur l’aspect esthétique de l’appareil, il fait alors l’objet d’une suppression des données, puis subit une série de 123 tests techniques répartis en 37 points de contrôle (écran, batterie, système sonore, connectivité…). Durant cette étape capitale, en partie automatisée, la moindre défaillance est immédiatement identifiée et les éléments défectueux remplacés.

Les avantages du Made in France

Largo défend également son positionnement de reconditionneur français. Contrairement à certains revendeurs du secteur qui sous-traitent le reconditionnement de leurs produits à d’autres entreprises situées hors de nos frontières afin d’augmenter leurs marges, la société nantaise a décidé de ne pas céder à la tendance. Une décision à saluer qui n’est pas sans avantage, notamment en matière d’écologie. En effet, avant d’arriver entre les mains de l’acheteur, les produits reconditionnés ne font pas trois fois le tour du monde.

Pour le client, le « made in France » représente aussi l’assurance de pouvoir profiter de services de qualité, maîtrisés de bout en bout, grâce à un processus de reconditionnement et un SAV centralisé en France. En cas de problème, Largo s’engage à réparer ou remplacer l’appareil défectueux en 72 heures, une fois ce dernier réceptionné. L’acheteur bénéficie à ce titre d’une garantie de 12 mois inclus d’office avec leur commande.

Faire le pari du tout français, c’est aussi bon pour l’économie locale ! Depuis sa création en 2016, Largo a ainsi généré une cinquantaine d’emplois dans la région nantaise et prévoit de nouveaux recrutements dans les prochains mois pour poursuivre son développement.

Un acteur engagé dans l’économie circulaire

Acteur de l’économie circulaire, Largo se targue d’avoir reconditionné plus de 220 000 smartphones depuis sa création, permettant ainsi d’économiser 18,1 millions de kg de matières premières, près de 5600 tonnes de CO2 et 4,5 millions de m3 d’eau. Comme le rappellent les fondateurs, 75 % de l’empreinte carbone d’un smartphone est liée à sa phase de production.

Labellisé RSE Lucie 26 000, en cours de certification ISO 14 001 et 9001, la jeune société nantaise entend bien continuer sur la voie dans laquelle elle s’est engagée : un packaging éco-responsable est en cours d’élaboration et des collaborations avec des associations environnementales et sociétales sont d’ores et déjà au programme !